Votre patronyme
est-il déjà référencé ?
Nom recherché :



Recherche d'articles


Mises à jour

Site :
27 juillet 2014
Tables :
13 juillet 2014










Revues publiées

Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation réservés pour tous pays, y compris la C.E.I. Les textes n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.



Revue n° 125

Santa Cruz, toute une histoire...,
par André Segui, revue GAMT n° 125, mars 2014

Les images déferlent, se bousculent quand on évoque Santa Cruz, cette colline, près d'Oran, qui domine la ville et la rade. Le souvenir ravive tant de choses : le mont, le fort, la basilique, la vierge, le pélerinage, les promenades, les courses, les carrières... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 124

Le souq ou le marché kabyle,
par Charly Guibbaud, revue GAMT n° 124, décembre 2013

Le marché hebdomadaire n'est pas une spécificité kabyle. Cette activité se retrouve dans toutes les sociétés rurales. En France, traditionnellement, le marché se tient au chef-lieu du canton. Il draine la population des campagnes et des villages environnants qui s'y rend pour satisfaire à ses besoins alimentaires, ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 123

L'église des Saints Martyrs de Marrakech au style lombardo-vénitien ...,
par Paul Henry, L'Afrique du Nord illustrée (2 janvier 1932), revue GAMT n° 123, septembre 2013

Le 13 décembre 1931 fut inaugurée à Marrakech la nouvelle église du Guéliz, dédiée aux Saints Martyrs de Marrakech. A la cérémonie assistaient les notabilités ecclésiastiques, civiles et militaires. ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 122

Une mission des Trinitaires pour le rachat d'esclaves au Maroc, au XVIIe s.,
par Henri Rabanit, France Maroc, 1925, revue GAMT n° 122, juin 2013

C'est en 1198 que Jean de Matha proposa au pape Innocent III de fonder un ordre religieux dans le but de racheter les captifs au Maroc, à Alger, à Tunis et à Tripoli. Ainsi fut formé l'ordre des Trinitaires. La première mission des Trinitaires eut lieu en 1199. Deux religieux de l'ordre passèrent la mer, porteurs d'une lettre du pape à l'émir du Maroc. ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 121

Les tribulations de Josef Tuduri,
par Jean-Jacques Vidal, revue GAMT n° 121, mars 2013

A travers ce récit, j'ai voulu aller à la rencontre de mon trisaïeul Josef Guillermo Tuduri y Coll, qui faisait partie de cette génération de pionniers "Mahonnais" qui décidèrent, à partir de 1830, de quitter la terre de leurs ancêtres dans l'espoir d'une vie meilleure dans cette algérie qui prenait alors figure d'Eldorado. ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 120

La Tunisie et son passé,
Annales africaines 1936, revue GAMT n° 120, décembre 2012

Au cours de plusieurs séjours en Tunisie, Robert Randau a étudié les moeurs et les coutumes des populations de la Régence, interrogé les savants et consulté nombre d'ouvrages de référence.. ...

Robert Randau a démêlé, à travers les apports de l'islam les émergences de l'animisme, dont les pratiques n'ont point été abandonnées encore par les Berbères. Ceux-ci faillirent avoir, à une époque très reculée, une civilisation propre; ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 119

Jacques Gatti, hommage à « un grand jeune homme »,
par André Segui, revue GAMT n° 119, septembre 2012

Semble-t-il, les milieux artistiques ne possèdent pas la fibre généalogique, telle que nous pouvons l'entendre, et les filiations qui les intéressent sont celles de l'influence que peuvent avoir eue des peintres, des sculpteurs, des écrivains sur un de leurs « descendants ». ...

Jacques Gatti, après son arrivée d'Algérie, s'est installé au Plan-de-la-Tour, commune du Var de 2800 habitants, dans le « Jardin du golfe de Saint-Tropez », tout près de sa chère Méditerranée, « dans le calme du pays des Maures ». ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 118

Carthage, Qart Haddash, la ville neuve,
par Marie-Claire Micouleau, revue GAMT n° 118, juin 2012

C'est là que, séduite par la beauté du paysage, Didon va fonder une ville qu'elle appellera Qart Haddash (ville neuve en phénicien) d'où le latin Carthago.

Carthage est riche de ses civilisations dont quatre se sont superposées et mêlées dans son sol comme autant de feuillets précieux dont parfois les pages se confondent : la terre phénicienne toute puissante mais vaincue par Rome, à la fin des guerres puniques, ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 117

Pierre Gay, général de brigade,
par Alain Guary, revue GAMT n° 117, mars 2012

Fils unique du commandant d'Empire Pierre Marcelin Gay et de son épouse Marie Etiennette Anne Balard, Pierre, Jean Henri Gay, général de brigade, commandeur de la légion d'honneur, est né le 1er décembre à Strasbourg où son père était en garnison en tant que capitaine de grenadiers au 1er régiment d'infanterie de ligne. On ne sait rien de sa petite enfance...

A Oran, Mascar, Mostaganem... Engagé volontaire à 18 ans, le 28 novembre 1843, il entre comme élève à l'école spéciale de Saint-Cyr le 1er décembre 1843. Il en sort le 1er octobre 1845 avec le grade de sous-lieutenant. Il est affecté au 5 léger à Nantes. ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 116

Villes et villages en 1900... Marengo,
par Edgar Scotti, revue GAMT n° 116, décembre 2011

Colonie agricole de 1848 (...) constitution de la commune en 1856 (...) population de 700 âmes. Ce grand et beau village, centre d'une future ville, est située à l'extrémité occidentale de la Mitidja...

Commune de plein exercice, chef-lieu de la commune de ce nom, justice de paix de l'arrondissement judiciaire de Blida qui est à 39 km est, à 89 km d'Alger (par El-Affroun) et 79 km d'Alger (par Koléa). Superficie : 16361 ha en plaines et coteaux. ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 115

D'une île l'autre, une émigration peu connue,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 115, septembre 2011 (133 Ko)

Des réfugiés maltais en Corse au début du XIXe siècle

En 1798, Malte fut occupée par les Français, et devint, par la renonciation de l'ordre une partie intégrale de la République française. Mais en 1800 l'île tomba au pouvoir des Anglais ; alors près de 500 maltais qui avaient occupé des emplois, et qui s'étaient distingués par leur dévouement à la France, furent forcés de quitter avec l'armée leur pays natal ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 114

Sur la fantasia marocaine,
par Marie-Claire Micouleau-Sicault, revue GAMT n° 114, juin 2011 (133 Ko)

A chaque instant, on rencontrait de nouvelles tribus armées qui faisaient une dépense effroyable de poudre pour fêter notre arrivée [...] Les chevaux dans la poussière. Le soleil derrière. Les bras retroussés dans l'élan...(Eugène Delacroix, lettre à Pierret, 16 mars 1832)

Le terme fantasia vient du langage populaire marocain la darija où elle prend le sens d'ostentation ; en effet, au cours de la fantasia, les tribus marocaines ajouteront, selon les régions, des touches personnelles : des jeux avec les fusils, des acrobaties, des tenues de couleurs vives habillant le cheval... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 113

La villa Abd el Tif ou « l'autre villa Médicis » (d'après un livre de Victor Barrucand),
par Marie-Claire Micouleau-Sicault, revue GAMT n° 113, mars 2011 (133 Ko)

Suite à notre article sur le musée des Beaux-arts d'Alger, tel que nous l'avons connu, nous nous devions d'évoquer la célèbre villa Abd-el-Tif qui fut le berceau de la plupart des grands peintres d'Algérie qu'on a appelés les « Orientalistes » (M. D.-L.)

La plus intéressante expérience, en matière de découverte artistique, fut celle d'une maison des artistes, que tenta l'excellent gouverneur Jonnart, véritable homme d'état et grand bourgeois français. En 1907, sur le rapport du critique d'art Arsène Alexandre, il décida d'appeler en Algérie de jeunes talents métropolitains, ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 112

Le chemin de fer sur route Dellys-Boghni,
par Christian Truchi, revue GAMT n° 112, décembre 2010 (133 Ko)

Dès 1857, un décret de Napoléon III visait à la création de diverses lignes de chemin de fer en Algérie. Voici un historique partiel de la ligne Dellys-Boghni, reconstitué d'après le Petit Kabyle.

Le Duc de Morny, demi-frère de l'empereur était, paraît-il, doublement intéressé par la réalisation d'un tel plan, essentiellement par les retombées financières espérées. Les trois premiers chantiers furent les liaisons Alger - Blida, Philippeville - Constantine, Oran - Saint-Denis-du-Sig. En 1879, sous la présidence de Jules Grévy, ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 111

Le musée des Beaux-Arts d'Alger,
par Jean Alazard, revue GAMT n° 111, septembre 2010 (75 Ko)

A l'occasion du centenaire de l'Algérie, Jean Alazard, en sa qualité de premier conservateur, a publié un opuscule dans lequel il fait non seulement l'historique de ce musée, mais en exalte la finalité en déclarant

« L'Algérie a voulu montrer par cette création qu'elle était capable de faire œuvre utile et importante dans l'ordre artistique comme dans l'ordre économique. Ce musée, bien que de création récente, est maintenant un des plus intéressants et un des plus vivants de France. Son histoire, qui vaut d'être racontée, ... Lire la suite (première page)

A consulter également :

Revue n° 110


L'attaque de la diligence de Tlemcen,
par Pierre Bouchardon, journaliste revue GAMT n° 110, Juin 2010

Les faits relatés dans ce récit sont authentiques. Le Dr Lenepveu qui est cité était le grand-père de notre adhérent Pierre Siégel (2641). Nous le remercions vivement de nous l'avoir transmis.

Le vendredi 12 septembre 1856, à trois heures du matin, une diligence, attelée de huit chevaux aux jarrets robustes, sortit de Tlemcen par la porte d'Oran, se dirigeant vers cette dernière ville. C'était l'heure accoutumée de ses départs.
Dans le coupé, sur des coussins de velours, avaient pris place deux voyageurs, ... Lire la suite (première page)




Revue n° 109


Les Saurin père et fils, parlementaires d'Algérie,
par Jean-Marc Valentin, revue GAMT n° 109, Mars 2010 (3 Ko)

La famille Saurin est originaire du département des Basses-Alpes (actuelles Alpes-de-Haute-Provence). Elle s'installe en Algérie en 1874, à la nomination d'Aman-Auguste Saurin comme juge à Tizi-Ouzou (dép. d'Alger)

Paul-Louis-Eugène Saurin, le père, est né le 27 aôut 1870 à Digne (dép. des Basses-Alpes). Petit-fils d'Augustin-Daniel Saurin, né en 1854 à Mirande (Gers), percepteur des finances à Mirande, renvoyé de son poste en 1852 pour avoir refusé de reconnaître l'Empire, et Aimable-Françoise Honnorat ... Lire la suite




Revue n° 108

Descartes, village de colonisation,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 108, décembre 2009 (3 Ko)

Nous avons vu les ouvertures des rues terminées ainsi que la conduite d'eau qui alimente le village, les abreuvoirs, lavoirs et fontaines ainsi que les eaux qui coulent partout. Nous avons aussi visité le chemin qui conduit du village à la gare et pour ainsi dire, tous les travaux de dite commune sont terminés. Il ne manque que l'empierrement dudit chemin ... Lire la suite




Revue n° 107

Tanger, entre Orient et Occident,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 107, septembre 2009 (146 Ko)

Ville la plus septentrionale d'Afrique, Tanger est situé sur la côte sud du détroit de Gibraltar, à quelques kilomètres à peine des côtes de l'Espagne. Sa situation stratégique en a fait une ville particulièrement convoitée par les grandes puissances ... Lire la suite


Revue n° 106

La Banque de l'Algérie, scandales bancaires,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 106, juin 2009 (5 Ko)

Ils ont toujours existé ... comme en témoigne cet article sur notre principale banque en Algérie.

En mars 1892, un rapport de M. Henry Garrot expédié de Philippeville au Président du Sénat, Jules Grévy, et aux membres de la commission d'étude des questions algériennes, dénonce un vrai scandale quand il publie dans un opuscule « les cahiers algériens », la lettre ci-dessous ... Lire la suite


Revue n° 105

Semaine du dattier, Biskra, 5-12 novembre 1931,
par Dr Buchère, délégué régional de la L.M.C. à Tolga (extrait de l'opuscule « Mer et colonies », organe de la Ligue maritime et coloniale), revue GAMT n° 105, mars 2009 (5 Ko)

Une plante merveilleusement adaptée à un climat exceptionnel.

S'il est une partie de notre domaine colonial qui semblait devoir être particulièrement difficile à mettre en valeur, c'est bien le Sahara algérien et, il y a quelques années, les plaisanteries ne manquaient pas sur les sables sahariens que le coq gaulois pourrait gratter à son aise, mais sans profit... Lire la suite


Revue n° 104

Mon « héros »,,
par Hélène Belgodère, revue GAMT n° 104, décembre 2008 (5 Ko)

Les obsèques très émouvantes du dernier poilu de la guerre de 1914, Lazare Ponticelli, engagé bien jeune à la Légion étrangère, régime d'élite, fleuron de l'armée française, ont fait resurgir en moi de vieux souvenirs.

Mon père, zouave de 2ème classe, alors agé de 26 ans et trois enfants, avait traversé la Grande Bleue avec des milliers d'hommes de chez nous, tous très fiers d'aller servir la Patrie, leur pays, la France.
Quelques années après ce cauchemar ... Lire la suite


Revue n° 103

La société historique algérienne, ,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 103, septembre 2008 (16 Ko)

Société culturelle dite « Société savante », elle a été fondée en 1856 avec pour programme de « se pencher sur les destinés de l'Algérie à toutes les époques et sous toutes les formes, depuis les âges les plus lointains jusqu'aux plus récents. S'intéressant aux temps berbères, puniques, romains aussi bien qu'islamisques, à ses relations avec la France, aux coutumes et aux mœurs d'autrefois comme à ceux d'aujourd'hui, mettant en valeur tout ce qui pouvait servir toutes les civilisations qui se sont succédé sur cette terre. »*.

Constituée de membres actifs qui versaient une cotisation annuelle et de membres « à vie » qui faisaient un don en une seule fois .... Lire la suite


Revue n° 102

L'industrie du tabac en Oranie, ,
par Madiana Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 102, juin 2008 (10 Ko)

C'est vers 1560, lorsque Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, envoya à la reine Catherine de Médicis du tabac pulvérisé pour calmer ses maux de tête que l'usage du « pétun » - comme on l'appelait alors - se répandit en Europe.

Le tabac fut d'abord considéré comme un remêde et jouit à ce titre d'une faveur extrème, si l'on en juge par les dénominations qu'on lui donnait : herbe à tous les maux, panacée antarctique, herbe sainte .... Lire la suite


Revue n° 101

Stora, la rade magnifique,
par E. Scotti, revue GAMT n° 101, mars 2008 (10 Ko)

Adossée au pied d'une montagne à pic, l'anse de Stora était connue des Romains. Le soir venu, ils abritaient leurs trirèmes. Ils construisirent au flanc de la montagne cinq travées de belles citernes alimentées par l'oued Chaddi (ruisseau des singes) dont les eaux contournaient le massif montagneux au moyen d'un tunnel.

Les typonymes de Sinus Lumidicus, Mers Estora et d'Istoura, port de Rusicade, apparurent dans les descriptions, respectivement laissées par Ptolémée, Edrissi et El-Bekkri ..... Lire la suite


Revue n° 100

La fin de l'esclavage en Afrique du Nord,
par C. Dureuil, revue GAMT n° 100, décembre 2007 (PDF 55 Ko)

Un bienfait de la colonisation ?

« Pourquoi personne n'avait jamais posé la question de l'étendue du trafic d'esclaves blancs en Méditerranée ; nous nous apercevons maintenant que c'est en grande partie parce que connaître ou même risquer des conjectures quant à la réponse ne servait l'intérêt de personne »
(1)

Cette conclusion de l'historien américain Robert C. Davis rejoint l'observation du professeur Jean-Louis Miège rappelant « qu'au Maroc même, la question de la course reste un domaine sensible de l'histoire » (2) ..... Lire la suite


Revue n° 99

Après l'attentat d'Orsini,
par M. Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 99, octobre 2007 (5 Ko)

Tout individu qui a été condamné, interné, expulsé ou transporté ...
... par mesure de sûreté générale à l'occasion des évènements de mai et juin 1848, juin 1849, ou décembre 851 (...) peut être interné dans un des départements de l'Empire ou en Algérie ...


En ce début de l'année 1858, le calme semblait revenu en France. Oubliés « les transportés » de 1848, les révoltés de 1851...
D'ailleurs, le nouvel empereur n'avait-il pas gracié 5000 de ces trublions à l'occasion de son mariage avec la belle Eugénie de Montijo ? ..... Lire la suite


Revue n° 97

Maroc : état civil et organisation administrative sous le protectorat (1912-1956),
par A-M. Dureuil, revue GAMT n° 97, avril 2007 (37 Ko)

Le dahir du 4 septembre 1915 réglemente l'état civil dans la zone française de l'empire chérifien pour s'adapter à la législation française. Selon l'art. 40 de ce même dahir un livret de famille est délivré aux époux au moment du mariage.

L'état civil ne s'impose pas immédiatement partout et à tous. Les sujets marocains ont simplement « la latitude de recourir à l'état civil institué pour la déclaration des naissances et des décès. »
Les fonctions d'officier de l'état civil sont remplies par les chefs des services municipaux ou leurs adjoints et, là où il n'existe pas de municipalité constituée, par l'autorité locale de contrôle civil ou militaire..... Lire la suite


Revue n° 96

Du chocolat pour les troupes,
revue GAMT n° 96, décembre 2006 (5 Ko)

Pourquoi ne pas remplacer la ration de viande insuffisante par cinquante grammes de chocolat... ?

Monsieur le Maréchal,

Les corps d'expédition en Algérie sont souvent exposés à manquer de viande, soit parce que les contrées qu'ils parcourent sont dénuées de ressources en ce genre, soit parce que les parcs n'ont pas pu suivre les colonnes dans leurs mouvements....
Lire la suite


Revue n° 95
L'inscription maritime à Toulon,
par R. Follin, revue GAMT n° 95, septembre 2006 (97 Ko PDF)

Parmi les sources privilégiées de l'histoire de la navigation à l'époque contemporaine, un des éléments les plus importants semble bien être les Archives de cette institution qui a pris naissance sous le règne de Louis XIV et qui a survécu jusqu'à nos jours : le système des classes, devenu depuis la Révolution, l'Inscription maritime.

L’antenne du Var de GAMT a pris en charge l’exploitation des ressources offertes par le regroupement à Toulon d’archives civiles et militaires, témoignant des activités maritimes entretenues entre la Métropole et l’outre-mer......Lire la suite

Tunisie : état civil et organisation administrative sous le protectorat (1881-1955),
par Anne-Marie Dureuil, revue GAMT n° 95, septembre 2006 (6 Ko)

C'est le décret du 29 juin 1886 qui a introduit l'état civil dans la régence

Le décret du 29 juin 1886 introduisit l’état civil dans la régence. Il reproduisait la législation française de l’époque avec quelques aménagements et s’appliquait aux étrangers comme aux Français, aux musulmans comme aux israélites. Les dispositions de ce décret n’étant pas obligatoires, peu de personnes s’y conformaient, hormis les Européens..... Lire la suite


Revue n° 94
Pieds-noirs et nationalité,
par M. Bel, revue GAMT n° 94, juin 2006 (10 Ko )

Reprenons cela par le commencement

Je constate que, avec la présomption de ma jeunesse, en matière de nationalité, j'ai écrit un certain nombre de choses qui, sans être totalement inexactes, sont pour le moins sujettes à controverse. Et je constate qu'une revue généalogique sérieuse a, lors de sa présentation de la loi de 1889, oublié de parler de ce que dit son article 8, alinéa 4.
Alors, reprenons la chose calmement et par le commencement..... Lire la suite


Revue n° 93
La colonisation face à la propriété foncière en Algérie,
par P. Latkowski, revue GAMT n° 93, avril 2006 (35 Ko)

Le 26 juin 1956, Michel Cochet, administrateur civil, chef du service central de la Topographie et de l’Organisation foncière, a publié « Le régime de la propriété foncière en Algérie » (Documents algériens 119).

Les « Documents algériens » étaient préparés par le service de l’Information du cabinet du ministre de l’Algérie et constituaient une étude brève, mais complète, d’un sujet ayant trait à la vie politique, économique, sociale, militaire et culturelle de l’Algérie.
Le document de M. Cochet reprend, pour la période antérieure à 1900, l’analyse et souvent les termes mêmes de la « Notice sur la propriété foncière en Algérie », rédigée par M. Laynaud, directeur des Domaines, à Alger, et publiée par les soins du gouvernement général de l’Algérie en 1899..... Lire la suite


Revue n° 92
Le mémorial national de la France outre-mer (2),
par J-J. Jordi, revue GAMT n° 92, octobre 2005 (28 Ko)

Un lieu de mémoire et d'histoire tourné vers les jeunes générations.

Un cheminement dynamique et moderne pour le visiteur.

Dès l'entrée, le visiteur est préparé à une visite-aventure. Qu'il ait une idée précise ou non de la notion d'outre-mer, le hall d'accueil va lui donner une première information, spatiale et temporelle, du propos développé par le Mémorial. La première exploration coloniale (XVIè - XVIIIè siècle) sera évoquée par un texte historique accompagné de cartes. Une attention particulière sera portée sur les mots et leur évolution juridique (mandat, protectorat, territoire d'outre-mer, département d'outre-mer, possessions…)..... Lire la suite

Le musée Savorgnan de Brazza à Alger (3),
par M. Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 92, octobre 2005 (38 Ko)

Mme de Brazza et ses enfants restèrent en Algérie où ils vécurent dans une belle maison sur les hauteurs d'Alger. Celle-ci, entourée d'un jardin, était située près du Bois de Boulogne, au n° 56, avenue Foureau-Lamy. Elle comprenait quatre étages.

Sur l'initiative du général de Chambrun, père de Mme de Brazza, la famille fit don, plus tard, de cette demeure au gouverneur général de l'Algérie, à condition que celui-ci en fasse un musée regroupant les souvenirs du grand homme. Ce musée fut inauguré en 1952 pour le centenaire de sa naissance et son fils Charles en fut naturellement le conservateur. Voici ce qu’on pouvait y voir. Lire la suite


Revue n° 91
Le mémorial national de la France outre-mer (1),
par J-J. Jordi, revue GAMT n° 91, juillet 2005 (29 Ko)

Le temps est venu sans doute d'évoquer l'histoire et la mémoire de ces personnes qui, tout au long des XIXè et XXè siècles, ont vécu, espéré, réussi, échoué en ces terres parfois lointaines que l'on a regroupées sous le terme d'Empire et d'Outre-mer.

Ces deux notions sont intiment liées à des épopées en des temps différents. Elles sont souvent synonymes de terres de conquête, de guerres et de résistances, de sacrifices, d'erreurs parfois, mais aussi, il convient de ne point l'oublier, d'échanges, de développements techniques, économiques, médicaux… Puis, avec le mouvement de décolonisation, l'outre-mer est devenu un lieu de mémoire et d'histoire tourné vers les jeunes générations..... Lire la suite

Pierre Savorgnan de Brazza (2),
par M. Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 91, juillet 2005 (37 Ko)

« Le père du Congo français »

Il marchait souvent pieds nus dans la jungle… On l’aurait pris pour un captif évadé…

A peine rentré en France, il demande à son protecteur, l'amiral de Montaignac - devenu ministre de la Marine - l'autorisation de repartir, à la tête d'une mission de découverte, dans la région équatoriale où l'explorateur Compiègne, tombé malade, a dû renoncer..... Lire la suite

Le naufrage du Lamoricière,
revue GAMT n° 91, juillet 2005 (5 Ko)

Tragédie maritime. Terrible évènement entre Majorque et Minorque.

Le 10 janvier 1942, le quotidien Marseille Matin titrait à la une la dramatique nouvelle. Le Lamoricière, de la Cie générale transatlantique, bien connu des Algérois, assurait depuis de longues années le service maritime entre la France et l'Afrique du Nord. C'était un vapeur de 1979 tonnes, déjà ancien mais en parfait état de navigabilité, chauffant d'ordinaire au mazout mais que la pénurie de ce combustible, du fait de la guerre et de l'occupation, avait obligé à se reconvertir pour fonctionner au charbon..... Lire la suite


Revue n° 90
Pierre Savorgnan de Brazza (1),
par M. Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 90, avril 2005 (36 Ko)

Il y aura cent ans en septembre 2005, s'éteignait l'un de nos plus grands explorateurs auquel un musée avait été consacré à Alger, où il est enterré. Si la France semble avoir oublié celui qui lui donna un empire en Afrique noire, le Congo et le Gabon se souviennent et vont lui rendre un immense honneur !

Un mémorial est en cours d'édification à Brazzaville, où reposeront les restes mortels de Pierre Savorgnan de Brazza, de son épouse et de ses enfants. Ce mémorial comprendra un mausolée, un musée et une bibliothèque..... Lire la suite


Revue n° 89
Cavalerie française, 1883,
revue GAMT n° 89, janvier 2005 (57 Ko)

Servir en uniforme

Dans cet annuaire, trouvé dans une brocante, nous avons relevé les noms d'officiers nés en Algérie. ..... Lire la suite



Revue n° 88
Recherches en Alsace Lorraine,
par C. Mazenc, revue GAMT n° 88, octobre 2004 (20 Ko)

Un cas particulier : ces deux régions françaises ont été ballottées au gré des vents de l'histoire. Pour comprendre les principes généraux de la recherche historique sur ces terres, il est indispensable de se remémorer quelques données historiques sommaires de base.

La Lorraine


La région économique est aujourd'hui composée des départements de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle et des Vosges..... Lire la suite


Revue n° 87
Joseph Sintès, peintre,
par M. Delaye-Lastrajoli, revue GAMT n° 87, juillet 2004 (28 Ko)

On l'a souvent surnommé « le Minorquin » parce qu'il était le seul peintre « orientaliste » de l'époque né dans cette île. Il a vu le jour à Alayor, le 7 février 1829.

Fils de José et de Maria Mercadal, José Andrès Magin (ses vrais prénoms) est le deuxième enfant de ce couple très humble, car son père est un jardinier illettré, lui-même fils de Rafaël Sintès et Benita Ximenès. Sa mère, dite simplement ménagère, est fille de Juan Mercadal et de Margarita Ségui, tous également originaires d'Alayor..... Lire la suite


Suite des articles : consulter les archives


Retrouvez un article déjà publié

Si vous recherchez un sujet paru dans une revue GAMT, consulter notre index. Il regroupe tous les articles publiés depuis le n° 1.
Cet index, au format PDF (68 Ko), vous permet une recherche textuelle sur les mots-clés des titres des articles.

Les numéros anciens de la revue sont pour la plupart toujours disponibles. Les non-adhérents peuvent en acquérir. Remplir le bon de commande et l'adresser au siège de l’association pour les obtenir.




Suivez-nous, partagez
et rejoignez-nous

Ville d'Aix-en-Provence

Ville d'Aix-en-Provence
Imprimerie Roubaud

Imprimerie Roubaud
Conception :
Philippe ORTEGA



Revue n° 126
Revue n° 125
Revue n° 124


Nos publications



Consulter nos guides de recherches et carnets
Notre blason
Foire aux questions
Contact
Mentions légales
Conception
Faire un lien vers notre site

Valid XHTML 1.0 Transitional